Soutenons les revendications de Mahmoud Beheshti Langroodi pour qu’il mette fin à sa grève de la faim !

 

Les enseignants en tant que partie de la classe ouvrière iranienne ont défié à plusieurs reprises la République Islamique pour obtenir leurs réclamations légitimes, mais la réponse du régime a toujours été  la menace, l’intimidation et la prison.

Dans les années quatre-vingt (les années 2000) les enseignants ont organisé une série de rassemblements et des grèves massifs dans de nombreuses villes pour demander un salaire au-dessus du seuil de pauvreté, le droit d’avoir des syndicats indépendants, le droit d’enseignement gratuit et contre la privatisation des écoles. Une fois de plus la réponse du régime a été la répression, l’arrestation et la prison.

Les protestations des enseignants au mois de janvier et mars 2015 puis au mois d’avril et mai se portaient sur les mêmes revendications que des années quatre-vingt (les années 2000).

Les récentes manifestations notamment celle de 22 juillet, en dépit de toute la répression du régime, montrent que le mouvement protestataire des enseignants n’éteint pas.

L’arrestation de Hashemi Baghani, Ismail Abdi et un certain nombre d’autres enseignants et des lourdes peines de prison et de condamnation sont le prix fort que le régime a fait payer au mouvement de protestation des enseignants   

Mahmoud Beheshti Langroodi, membre du conseil d’administration et porte-parole de l’Association des enseignants iraniens (Téhéran), avait entamé peu de temps après son arrestation le 6 Septembre 2015 dernier une grève de la faim qui avait duré six jours pour protester contre son incarcération injuste. A nouveau, depuis le 26 novembre M. Beheshti Langroodi a commencé une grève de la faim sèche afin d’obtenir ses revendications notamment l’annulation de sa condamnation et ensuite d’avoir un procès publique devant un jury et en compagne d’un avocat.

L’Alliance Internationale en Soutien aux Travailleurs en Iran réaffirme sa solidarité avec M.Behsheti Langoodi et il essaye, pour sa part, de lui apporter le soutien des institutions et des organisations syndicales travailleurs internationales surtout, les syndicats de profession d’enseignant. Nous demandons la libération de M.Behsheti Langroodi et tous les prisonniers politiques. En exprimant notre inquiétude sur la situation de M.Behsheti Langroodi, nous confirmons que la Répubilique Islamique est la responsable de  la vie et la santé de ce prisonnier.

 

L’Alliance Internationale en Soutien aux Travailleurs en Iran 

http://www.etehadbinalmelali.com