Libérez immédiatement et sans condition les ouvriers protestataires du cuivre de Khatoon -Abad

28 ouvriers  protestataires de Khatoon-Abadont été arrêtés le 26 janvier 2016. Selon l’avocat de certains de ces ouvriers : pour l’instant, il n’y apas de décisionofficiellesur leur situation.

Les ouvriers au site minier de Khatoon-Abadont travaillé pendant 4 ans avec un bas salaire en espérant faire partie du projet de la raffinerie. Ancien PDGSaadMohammadi,au début, a promisd'embaucher tous les travailleurs participants au projet, maisl’année dernière Complexe de Cuivrea décidé autrement. Pour répondre à lademande de l’embauche, les ouvriers devait passer des examens. En sachant que cette condition à l’embauche menace la sécurité de l’emploi des travailleurs, ilsont rassemblés pour protester cette condition à plusieurs reprises depuis l’année dernière.

Enfin, au mois de mars 2015 les travailleurs avec la garanti des responsables de la raffinerie ont accepté de s’inscrire pour passer le test. Mais avant de passer ce test, Complexe de Cuivre a licencié 320 ouvriers au mois de juillet. L’épreuve a eu lieu au mois d’octobre pour 280 ouvriers. Cent cinquante personnes ont réussi le test. En somme 130 ouvriers ont été licenciés.

Un autre cycle de protestation a commencé depuis le mois de janvier de cette année, les ouvriers avec leur famille se réunissent et protestent contre leur mise au chômage. Au 26 janvier les forces de l’ordre attaquent les ouvriers et ont arrêtés 28 ouvriers.

Cela fait des années que les ouvriers du cuivre de Khatoon-Abad luttent contre le chômage et l’insécurité de leur emploi.Il y a 12 ans( janvier 2004), à la suite de mise au chômage de 200 ouvriersde Khatoon-Abadà Shahr-é-Babac (Kerman, province sud de l’Iran),ils décident de barrer la route qui mène à leur lieu de travail. Les forces de la garde spéciale sont alors envoyées sur les lieux. Elles tirent sur les ouvriers, tuent 4 d'entre eux etun enfantaussià été tué. La nouvelle du massacre a retenti à l’échelleinternationale et une campagne internationale contre le régime capitaliste-islamiste mise à marcher.


Les luttes des travailleurs  de KhatoonAbad ont continué pendant toutes ces années. Les ouvriers, non seulement ont  des problèmes tels que le salaire minimum  qui est au seuil de pauvreté, mais aussi, le manque de sécurité d'emploi, la pollution du lieu de travailetc.Etla plupart d'entre eux souffrent de diverses maladies. En outre, des représentants du gouvernement mènent une politique de discrimination contre les travailleurs indigène et ils essaient de casser l’unité et la solidarité entre les travailleurs.Il faut toujours essayé d'avoir l'unité et la solidarité entre les travailleurs dans une lutte commune pour améliorer les conditions de travail. Seule l'unité entre tous les travailleurs de KhatoonAbad(indigène, non indigène) et le soutien de la famille peuvent faire reculer le régime.

Il faut dénoncer la répression féroce et l’atrocité du régime contre les militants ouvriers et en même temps, intensifier la lutte pour demander la libération de tous les ouvriers emprisonnésen général et les ouvriers au siteminier du cuivre de Khatoon-Abad, en particulier. Et il faut exiger également le droit de former des syndicats indépendants du pouvoir.

 

Alliance internationale pour le soutien des travailleurs en Iran
31 janvier

info@workers-iran.org / www.workers-iran.org/www.etehadbinalmelali.com